Epicerie en vrac, le retour du bon sens

Epicerie en vrac, le retour du bon sens

Les épiceries en vrac essaiment un peu partout en Suisse romande depuis quelques années. On y trouve de tout, des céréales aux légumes, en passant par la viande, les produits laitiers, le café et les épices. Le concept est simple : pas d’emballage, pas de gaspillage, pas de pollution. Un retour au bon sens en quelque sorte !

Vendre en vrac. Depuis quelques années, on présente les réseaux de distribution sans emballage comme une nouveauté qui révolutionne le commerce. Pourtant, nos grands-parents achetaient déjà en vrac ! L’idée est donc loin d’être nouvelle. Elle fait simplement appel au bon sens et vient contrer des années de surconsommation, de multipacks, de suremballage et de fruits et légumes disposés individuellement dans leur plastique et leur carton sur les étals des supermarchés.

 

Quel est le concept ?

Une épicerie comme avant, c’est cela le concept ! Des boites, des paniers et tout en vrac dedans. Vous, client, venez avec vos propres sachets et bocaux et vous vous servez directement pour ne prendre que la portion dont vous avez réellement besoin. L’avantage est double : fini le gaspillage et les paquets de céréales de 2kg qui trainent au fond des placards ; fini aussi le suremballage et la poubelle remplie à ras bord de plastiques et cartons aussi polluants qu’inutiles. En vrac, vous consommez plus juste, plus simple et avec plus d’efficience. C’est le retour du bon sens vous dit-on !

Pourquoi le vrac attire-t-il en 2018 ?

Le boom du vrac s’explique en partie par un rejet de plus en plus partagé par les classes moyennes de la surconsommation et des abus qu’elle a généré depuis une cinquantaine d’années. Le mouvement du vrac s’inscrit également dans la mouvance écologiste qui souhaite rationnaliser la consommation pour diminuer l’impact de nos modes de vie sur l’environnement. Par ailleurs, la Suisse est particulièrement en phase avec cette nouvelle façon de consommer car le pays est d’une part riche et peut se permettre le surcoût d’une consommation raisonnée (bio, vrac, etc.) ; d’autre part, la Suisse était, en 2012, le champion d’Europe du tri et le 2e pire élève du continent en termes de production de déchets. Il y a donc la place, dans notre pays, pour la réduction du suremballage. C’est tout cela qui fait le succès de la vente en vrac aujourd’hui.

 

Et Lucul dans tout cela ?

Lucul partage les mêmes valeurs qui poussent à une nouvelle façon de consommer, plus naturelle, plus saine, plus durable et de meilleure qualité. Nous avons donc, nous aussi, fait le choix du vrac. Pour ceux qui le souhaitent, vous pouvez désormais retrouver nos produits Lucul dans trois épiceries en vrac de Suisse romande. Il s’agit de « Naturellement Vrac » à Chatel-St-Denis, « Au Bocal du Coin » à Romont, « La Vie en Vrac » à Estavayer et « L’Epicerie en Vrac » à Yverdon.

Crédit photo : linstant-m.tn

Posté sur 11/06/2018 Blog, Actualités

Archives du blog

Rubriques

Recherche

Consulté récemment

Aucun produits